Vous êtes ici

Le charme balte a opéré

Lundi, 18 Avril, 2011

Midi Libre

C'est dans une église Saint-Joseph qui avait fait le plein ce vendredi que les mélomanes casténois ont eu l'occasion de sacrifier au traditionnel concert célébrant chaque changement de saison.

Remisées les cordes, rangés de cuivres, oubliés les bois pour une fois, car pour fêter le printemps seules les voix avaient droit au chapitre. Et quelles voix ! Trois sopranos, trois contre-ténors, trois ténors et trois basses composant l'ensemble Antiphona sous la direction de Rolandas Muleika ont transporté l'auditoire dans un autre monde: celui du mystère balte. Ainsi, le "la" n'a pas été donné par le premier violon mais par le diapason. Les concertistes y ont eu maintes fois recours, ne serait-ce que lors de l'exécution de "Mélismes" oeuvre de Jean-Marie Colin. Quel privilège pour le public de vivre ce grand moment en présence du compositeur et quel privilège pour ce dernier de bénéficier de tels interprètes ! Antiphona restera un moment d'exception que les amoureux du "beau" ne sont pas prêts d'oublier.